Serpentus

Hier …

L’un des sites arkhosiens les plus célèbres est la cité en ruine de Serpentus, l’un des sept “Joyaux du Sud”, la fierté de l’empire.

Construite au fond et sur les flancs d’une gorge sinueuse, Serpentus était connue pour les nuances scintillantes de ses parois et les ponts translucides qui laissaient filtrer les rayons du soleil jusqu’au fond du défilé.

Les Ruines …

Un dédale de passages et de galeries s’étendait sous terre sur près d’un kilomètre et demi de profondeur.

Encore aujourd’hui, certains drakéïdes y effectuent des pélerinages et s’y retrouvent de temps à autre, pour procéder à des fouilles dans les profondeurs, visant à retrouver les trésors perdus de la cité.

Mais ces ruines souterraines sont également hantées par des diables qui cherchent à détruire Serpentus.

Aujourd’hui

La partie en surface de la cité n’a jamais été totalement abandonnée.
Outre une importante garnison du temps de la guerre contre Bael Turath, Serpentus abritait un des plus imposants temples de Bahamut, après celui de la capitale Io’Vanthor. Lorsque la capitale et l’Empire sont tombés, ce qui restait de Serpentus a survécu et le temple est devenu le Grand Temple, le centre névralgique de l’Eglise de Bahamut.

Outre les activités économiques tournant autour du Grand Temple et de l’archéologie de la faille, Serpentus reste aussi un des grands marchés/points de rencontre aux abords du Désert des Mille Miroirs, et tout simplement la ville hébergeant la plus grande concentration de population Drakéïde de cette époque.

Serpentus grand temple de bahamut

Serpentus

D&D4 - Les Débiles online Natha_Terrien Natha_Terrien